• Forum

    On jouait tous au hockey dans la ligue nationale. Vrai, vrai.

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, en tout ou en partie, sans permission expresse de l'auteur

      

    FORUM

     

    À soir on va jouer à Chicago
    Si Ted peut finir son gâteau
    Là Coucoune calme tes esprits
    Oui on va t'mettre comme goalie
     
    Les vidanges sont passées tantôt
    Les caniss' vont servir de poteau
    No checking no loafing comme à pitoune
    Pas l'droit d'slapper sur Coucoune
     
    Ch'prend Martha à compte comme un gars
    Ch'te laisse Brunet pi un aut'choix
    Toé Brazeau dans les goals de l'aut'côté
    Parce que t'es trop bon au hockey
     
    Après le souper le chapelet la vaisselle
    Dans la ruelle il nous pousse des ailes
    Sous les assauts de nos imaginations
    On devient Dickie Moore ou Geoffrion
    Soudain on se transforme en héros
    Il suffit d'y croire fort et gros
     
    En plein centre du jeu on trace un grand rond
    Où on y voit mieux à cause d'la lumière du balcon
    Toujours allumée en arrière de chez Bélanger
    Après c'est le face off on va pouvoir commencer
     
    Doux moment de gloire délirant
    Dans de crédules têtes d'enfants
     
    On cesse un court instant d'être Maurice Richard
    Quand le chinois du Horne vient serrer son char
    Tout propre tout luisant dans son vieux hangar
    Pi qu'y r'barre poliment les deux grandes portes
     
     
    On avait tassé nos buts pour pas qu'y'é cogne
    En passant avec son Rambler beige et bourgogne
    Une fois son dernier sourire déjauni
    La petite ruelle peut reprendre vie
     
     
    Tu triches moé je joue plus
    Tu viens de rapetisser tes buts
     
    Ch't'ai vu
     
    Pi passe la donc ta maudite puck
    J'm'en va là t'as poussé ta luck
     
     
    Y joue tellement cochon le gros Vasko
    Y va s'faire ramasser par le grand Béliveau
    Quand y va avoir fini de s'vider les narines
    Su'l'bas d'la manche de son parka marine
     
     
    Quelle ardeur au jeu soudain
    Après s'être emparé d'la rondelle
    Il file et déborde à l'aile
    Stan Mikita s'élance de loin…
     
    TED! VIENS PRENDRE TON BAIN
     
     
    Comme la sirène d'un vrai aréna
    Du bord d'un balcon noir là-bas
    La p'tite voix de la p'tite madame Gonthier
    Met fin à notre mémorable partie de hockey
     
     
     
    Pas grave
     
     
    On compte les points en se trompant
    La game est nulle comme tout le temps
    On va se r'prendre ça c'est certain
    On aurait gagné sans l'heure du bain
     
     
    Demain soir on va jouer dehors
    C'est sûr au forum rue atwateure
    C'est la visite de Gordie Howe
    Et ses Red Wings à sept heures
     
     
    Essayez d'arriver à l'heure
    On redivise pas les joueurs
    On va juste changer de nom
    Comme on a fait contre Boston
     
    Là on va s'forcer pour compter
    Nos buts avant l'heure de rentrer
     
    Coucoune cache les bâtons au fond d'la cour à Nounou
    En d'sous du tas d'vieilles planches attention aux clous

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    MarioB Profil de MarioB
    Mercredi 22 Février 2012 à 06:26

    Amusant ! Encore fallait-il une ruelle... Je jouais surtout dans la rue. Au lieu du bain, c'était Viens souper " Nos parties avaient l'habitude de se terminer 74-58, comme dans les joutes de baseball de Charlie Brown.

    2
    Dididit Profil de Dididit
    Mercredi 22 Février 2012 à 14:44

    Oui, tout un exercice ces compétitions. À défaut de jeu video il fallait bien compenser. Mais le calcul des points du match n'était pas une bonne façon pour apprendre à compter correctement.

    3
    malinamie Profil de malinamie
    Vendredi 24 Février 2012 à 02:57

    toujours aussi coloré....on s'y croirait ...moi qui n'ai jamais joué au hockey en lisant ceci je pense que j'aurais bien aimé avoir appris...juste pour avoir ces souvenirs....ou peut être juste pour avoir rire du  ti-cul se planter devant le but...en se prenant pour un Ken Dryden (29)

    4
    MarioB Profil de MarioB
    Vendredi 24 Février 2012 à 03:00

    Ceux qu'on mettait dans les buts - entre deux mottes de neige - c'étaient les gars qui étaient trop pourris à l'attaque !

    5
    Dididit Profil de Dididit
    Vendredi 24 Février 2012 à 03:30

    Oui, oui, vous avez raison tous les deux. Mais nous on faisait aussi le nivelage par le haut. Trop moche et trop bons les gars se retrouvaient dans les buts. Ou on mettait une fille goaler pour la ménager mais c'est pas une règle absolue parce qu'il n'y a que deux buts.

    6
    etiam
    Mardi 12 Juin 2012 à 00:45

    M a t en faire des coucoune moé!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :