• Fusion

    Il y a de bien drôles d'amours

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, en tout ou en partie, sans permission expresse de l'auteur.

     

     

    FUSION

     

    Elle l'aime
    D'un amour si intense
    Quand j'y pense
    J'en deviens blême
     
    Elle le dévore des yeux
    Le mastique des deux mains
    Elle devine ses moindres vœux
    Comble tous ses besoins
     
    Se lève-t-il déjà elle marche
    Il scrute l'escalier elle grimpe les marches
    Elle adore ce qu'il deviendra tout à l'heure
    Elle l'aime dans le futur avant l'heure
     
    Si elle pleure c'est qu'il est triste
    Ou sur le point de l'être
    Elle l'épie à l'affût d'une piste
    Devine ses façons ses manières d'être
     
    Sa main parcourt souvent sa nuque
    Comme à la recherche de tiques
    Fourrage distraitement sa toison
    En lui avouant sa passion
     
    Comme une tare à la raison
    Un superbe péché
    Discrètement murmuré
    Oeil à œil front à front
     
    Ses antennes fonctionnent à plein régime
     
    On ne lui a rien proposé
    Elle a quand même tout donné
     
    Son premier don fut son nom
    Son tout dernier sa raison

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    malinamie Profil de malinamie
    Samedi 12 Mai 2012 à 00:58

    Comme dans  maman ?

    2
    Dididit Profil de Dididit
    Samedi 12 Mai 2012 à 01:56

    ??? Je vois pas très bien ce que tu essaies de dire....

    3
    malinamie Profil de malinamie
    Samedi 12 Mai 2012 à 03:19

    c'est d'une maman dont il s'agit ???

    4
    farniente
    Samedi 12 Mai 2012 à 04:20

    vu d'ici, j'pense pas...

    5
    Dididit Profil de Dididit
    Samedi 12 Mai 2012 à 05:15

    Euhhh! no-oui!!! Si j'étais ado je te dirais parapp! Elle peut être maman, ou non. Vieille ou jeune. Européenne ou asiatique... Je sais pas. Ou si, je sais. Le qualificatif le plus près qui ressemble à l'idée, c'est... elle fait de l'amour-carpette et d'habitude, on porte les semelles loin du coeur. Ouen, c'est ça je pense.


    (Eh, bonjour la vie facile. Tu étais là?)

    6
    farniente
    Dimanche 13 Mai 2012 à 03:19

    J,y étais juste le temps d'un grain de sel...c'est très beau, ton poême ouvre plein de portes.

    7
    Dididit Profil de Dididit
    Dimanche 13 Mai 2012 à 04:09

    oui, un peu désolant de superposer asservissement et amour. Il y a des solitudes plus agréables.

    8
    malinamie Profil de malinamie
    Mercredi 16 Mai 2012 à 14:50

    Vu avec mes nouveaux yeux, car je n'y voyais que l'amour fou d'une mère pour son nouveau né (pas toutes les mères et pas tout les nouveaux nés) effectivement...l'amour tapis,on s'y essuie les pieds... 


    (asservissement esclavage captivité contrainte subordination joug infériorité tutelle emprise

    9
    Vendredi 18 Mai 2012 à 14:25

    C'est ça, le propre d'un grand texte, chacun et chacune y voit ce qu'il veut.


    De mon côté, n'y voyons rien de trop personnel mais ça décrivait bien la dépendance affective, je trouvais.


    Ça fait des ravages, ça!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :