• L’Été Détempo

    Je pense que c'est un genre de fantasme

     

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, en tout ou en partie, sans permission expresse de l'auteur.

     

     

    L'ÉTÉ DÉTEMPO

     

     

    À l'été détempo
    Le cravaté se blouse haut
    Se d'jeanse de bleus délavés
    Louange un dernier parfum d'été
     
    Pendant que sa moitié
    De lainage cintrée
    Arpente patiemment l'allée
    Et compte un à un les pavés
    Les deux bras croisés
    Au piaillement de nuées d'oiseaux
    Tardifs et au son vibrant
    Des tiges d'acier s'entrechoquant
    Roulant et tintant haut
     
    Par chance l'été détempo
    Comporte toujours au moins
    Une journée de repos
    Un dimanche il en faut des soins
    Et du temps pour autopsier correctement
    La membrane et tous les éléments
    De l'abri d'auto remisé au printemps
     
    Si le soleil s'attarde et ne fait pas la tête
    On s'arrêtera à l'érection du squelette
    Quitte à lui faire la peau
    Au prochain temps beau
     
    Une vieille légende explique cette frénésie
    Souvent vécue comme une maladie
     
     
    En effet
     
     
    Tradition de contrée nordique
    De vent de pelles et de pics
    On se souvient longtemps
    Des adversités du temps
     
    Grande hauteur des nids d'abeilles
    Apporte masse de neige sans pareille
     
    De même
     
    On affirme chez les anciens
    Que quelques chefs indiens
    Dont Pontiac et Desoto
    Remisaient leurs traîneaux
    Sous des rameaux de sapin
    Sitôt que les bernaches eussent eu
    Le très doux vent du sud au c*l
     
    L'oral dit aussi
    Qu'ils revenaient les récupérer plus tard
    Au retour des volatiles du grand nord
    Au bruit de leurs cris
     
    De ce conte indien éloquent origine
    Cette pratique annuelle citadine
     
    Distorsion des âges le surnom de certains
    Pour cet intense moment est l'été indien
     
    Je veux bien
     
    Mais à quoi servirait tout ce tard chaud
    Si ce n'était à assembler l'abri tempo
     
     

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Mars 2014 à 12:44

    et il aura fallu qu'il dure un peu plus longtemps l'an passé ,... avec cet arbre mort tombé dessus et la remonte parce que les vents de 100/kl/ h, lui auront relevé la robe....

    Elle est un peu déchirée maintenant la toile, et elle a du jus de fraise près du col , qui la rend mal à l'aise....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :