• Le choc amoureux

    Je t'aime, tu m'aimes, il sème.

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, en tout ou en partie, sans permission expresse de l'auteur.

     

    Le choc amoureux

    Francesco Alberoni, Éditions Ramsay, 1981 (traduction).

     

    Pas très récent celui-là. J'en suis à ma troisième lecture (pas consécutives, évidemment). Le message m'apparaît toujours aussi limpide. Alors, j'avais compris les autres fois mais… ça fait bon à rafraîchir.

    Si je devais retitrer l'ouvrage, je l'appellerais « L'amour, mode d'emploi », même si l'auteur s'en défend.

    La ligne directrice du discours c'est la définition d'un état amoureux appelé « amour naissant » (innamoramento… s'énamourer) par rapport à l'amour lui-même (amour institution).

    C'est aussi le parallèle entre les caractéristiques de l'amour naissant et les mouvements collectifs en général dans la société. On en parle du début à la fin du livre.

    Pété et quart comme idée (si on me le demande, évidemment).

    Tout au long des vingt-deux petits chapitres, goutte à goutte, je vois, à chaque lecture, se distiller une explication d'une logique imparable à propos de sentiments amoureux que j'avais vécus dans la confusion.

    Je tourne les pages et je dis « oui, oui… c'est en plein ça ». Ce livre c'est des mots précis sur des sentiments. Un discours articulé sur des émotions puissantes mais fuyantes. Toutes les affirmations sont étayées, appuyées sur des faits.

    Ça r'place la tête à son homme comme on dirait. Probablement que je le relirai encore, juste pour faire sûr.

    Quelques affirmations :

    L'amour naissant est une forme simplifiée de mouvement collectif, il se produit contre notre volonté et à cause de notre propre nullité. Il est par définition monogame et ignore généralement la jalousie. On ne peut tomber amoureux volontairement.

    L'amour naissant, par définition, sépare ce qui est uni et unit ce qui devait être séparé, toujours. Il est une succession d'épreuves. De plus il est dès le départ voué à l'échec en ce sens qu'il engendre lui-même, par les changements qu'il induit, un projet qui précipite sa perte. Il doit obligatoirement déboucher sur la rupture ou une autre forme d'amour : l'amour institution, qui est un état complètement différent et qui, lui aussi, peut également provoquer la perte des gens qui entrent en état d'amour mais pour d'autres raisons. Tout dépend des preuves et épreuves.

    Original comme approche mais un peu sérieux comme thème.

    Tellement bien expliqué cependant. Les idées développées dans ce livre me font penser à un spectacle d'équilibristes. Toujours sur la corde raide à déjouer la nanoseconde qui fera s'écrouler tout l'édifice. Mais tout se tient, et très bien en plus.

    C'est un livre d'introspection et de lecture lente. Rien à voir avec un récit basé sur une « recette infaillible » comme on en voit. On y retrouve même certaines mises en garde contre le phénomène des livres de recettes.

    À cette lecture, on comprend quelques erreurs de parcours commises. On apprend que quelques écueils rencontrés étaient inévitables. On se rassure aussi sur la justesse de quelques intuitions qu'on a pu avoir dans le passé en situation d'amour.

    Lire ce volume c'est presque générer une petite impatience pour être choisi par le hasard afin de tomber amoureux encore… juste pour voir si la lecture du livre nous permettra d'être plus lucide cette fois.

    S'il existe des livres à lecture permanente, autres que la bible ou les dictionnaires, celui-ci en fait définitivement partie.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    malinamie Profil de malinamie
    Dimanche 17 Mars 2013 à 13:40

    Moi j'ajouterais Le Petit Prince de Saint-Exupéry, à ta liste. Pour le "Choc amoureux"...à la lumière des éclairs, qu'il y a parfois dans mon coin, je commenterai peut-être après la lecture en cours...si j'y survie...

    2
    Dididit Profil de Dididit
    Dimanche 17 Mars 2013 à 15:12

    Oh! Bonjour maligne madame. Tu t'es vraiment payé plusieurs lectures sur les lectures. On se voit dans pas beaucoup d'heures alors celui de ceuzes que tu as commenté qui te fera le plus craquer par les idées véhiculées, je te le prêterai. Je ne te dis pas lequel sur les cinq, tu verras bien et je suis sûr que tu ne seras pas surprise.


     


    Merci de l'éclair de ta visite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :