• Page Un

    Une cohabitation de l'enfance et de l'adolescence

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, en tout ou en partie, sans permission expresse de l'auteur.

      

    PAGE UN

     

     

    Rejoins-moi près du rack aux échelles
    Dans la cour du magasin John David
    Quand le stationnement est tout' vide
    Tout juste après la sirène de la ville
     
    Depuis peu j'ai la tête les idées croches
    Ça serait l'amour j'la trouverais comique
    Comme une fusée avec au bout un spoutnik
    Qui orbite au-dessus d'un monde moche
     
    Trop planétaire comme quête scientifique
    Tu sais mon plan est tout simple pratique
     
    Moé là j'veux juste vérifier ma si belle
    Si des totons c'est pareil comme les seins
    Qu'on aperçoit dans les livres de médecins
    Que ma mère cache dans l'armoire à vaisselle
     
    J'ai mes idées sur le sujet
     
    Donne-moi tes largesses
    Je gosserai ta jeunesse
    Au premier barreau
    D'un grand escabeau
     
    Dans la vie je ferai peut-être chercheur
    Pour guérir le monde de ses malheurs
    Tu auras été la toute première page
    De mon livre d'histoires moins sages
     
    Viens donc!
     
    Que j'te dise en confidence
    Que tu me troubles les sens
    Quand tu m'aides à empiler
    Mes bouteilles ramassées
     
    Et qu'après tu m'accompagnes en brouette
    Jusqu'au Lou's Tobacco Shop sur la sept
     
    Je te raconterai comment je veux
    Changer le monde que les vieux
    Et les grands ont laissé en plan
    J'ai plein d'idées de changement
     
    Je te dirai peut-être aussi
    Mon lot de rêves à inventer
    Et comment je veux les partager
    Avant d'avoir complètement grandi
     
    Mais surtout
     
    Ça me rendrait tellement heureux
    De boire les questions à tes yeux
     
    Je pourrais c'est gros mais c'est dit
    Partager avec toi mes soldats
    Mes billes ma gomme Bazooka
    Au final ça sera comme tu auras choisi
     
    Rejoins-moi dans le noir du soir là-bas
    Sous les escaliers de monsieur Nakena
    Tout près des escabeaux et échelles
    Qu'à ton cœur ma romance se scelle
    Telle une précieuse pierre sertie
    Au centre de ton enfance pour la vie
     
    Et pour Superman je te raconterai
    Comment il s'y prend pour voler
    Son secret je le sais maintenant
    Que je suis un tout petit peu grand
     
    C'est à cause de Lois
    C'est à cause de Lois

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Avril 2012 à 20:19

    J'ai fait comme t'avais dit

    J'ai fouillé dans ta poésie

    Me suis rendue jusqu'ici

    Demande moi pas où je suis

    Mais j'aurais deviné qui

    Même si c'était pas écrit

    Que c'était Dididit!

     

    Heille, Lou's Tobacco Shop, toué chose...

    Ça paraît que t'as voyagé pis t'as ben du vécu!!!

    2
    Dididit Profil de Dididit
    Samedi 7 Avril 2012 à 20:24

     hihi, la cour de John David c'était votre porte arrière non? Pi tu parles en rime crime!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :