• Toute la vérité sur le Père Noël

    Évidemment, on ne peut jamais jurer de rien. Et de toute façon, ça n'est pas bien de jurer. Mais tout est vrai hein! Je le j.., je veux dire... je le pense quoi!

      

    À moins d'annotation contraire, toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés et ne peuvent être utilisés, sans permission expresse de l'auteur.

      

     TOUTE LA VÉRITÉ SUR LE PÈRE NOËL
    (ET AUTRES AFFIRMATIONS DOUTEUSES)

     

    … des lutins c'est comme des schtroumpfs mais c'est vert : on dirait vraiment des farfadets. Ceux du Père Noël ont des babouches retroussées aux pieds. Des babouches à grelots!

     

    VOUS ME CROYEZ ?

     

    … alors approchez-vous, je vais vous raconter pourquoi il y a tant d'histoires contradictoires et de légendes autour du vieux bonhomme en rouge.

     

     

     

    Il était l'autre fois, vers la fin d'un blanc et froid décembre, à la partie la plus au nord du Pôle Nord, des lutins (à grelots) terminant les derniers emballages de cadeaux. Au dehors il faisait une nuit à fabriquer des tempêtes inouïes. Le vent glacial chassait constamment la poudrerie. Les lutins avaient trimé dur tout l'automne. L'atelier débordait de trains, d'ordinateurs, de flûtes, de provisions etc… (Oui, oui… de provisions, pour que les enfants, riches ou pauvres, puissent réveillonner). Le vieux bonhomme légendaire (car il existe bel et bien), s'était allongé pour refaire ses forces avant d'entreprendre sa tournée. Quand le Père Noël dort… (approchez-vous encore…) quand le Père Noël dort, IL RONFLE!

     

    Il ronfle, comme ronfle un Père Noël: RRR-Oh, Oh-RRR-RRR-RR-ZZ-RR-Oh,Oh,Oh… Oh, Oh, Oh-RRR-ZZ-Oh, Oh, Oh… Vous voyez sûrement ce que je veux dire.

     

     

     

    Avant de poursuivre mon histoire, je dois vous préciser quelques petites choses que la majorité des gens ignorent. Étant donné qu'ils sont tous de la même grandeur et de la même couleur, on doit qualifier les lutins pour les différencier. On retrouve donc dans la colonie, le lutin-brico en charge de la fabrication des jouets de bois; le lutin-savant qui s'occupe des jouets technos; le lutin-contrôleur de vol qui évalue la capacité de vol des rennes, l'état de la piste etc.… Ce soir là, il était particulièrement embêté par la tempête qui réduisait passablement la visibilité. Il y a comme ça une quantité mirifique de lutins qualifiés selon leur occupation. Il y en a même un qui est en charge de l'ambiance. On l'appelle le lutin-joyeux, il ne pense qu'à s'amuser. Il est facile à reconnaître, il ne porte qu'un seul grelot. Il le porte à la babouche gauche, pour lui permettre de sautiller silencieusement à cloche-pied, sur le pied droit pour faire sauter de surprise les autres lutins. Son rôle est important car c'est lui qui déride tout le monde. Parce qu'il fait du bon travail, tous les lutins conservent donc indéfiniment leur air de jeunesse malgré leur âge très, très avancé. La moyenne d'âge des lutins du Père Noël est de … mais je m'égare. Revenons à notre conte.

     

     

     

    DONC, le Père Noël ronfle… euh dort, pendant qu'on range l'atelier et qu'on déblaie la piste. Pour le lutin-joyeux, c'est toujours la partie la plus difficile de l'année. Les tâches sont toutes terminées et il n'y a plus personne à dérider. Les autres lutins, satisfaits des petits bonheurs qu'ils ont fabriqués, rient volontiers d'eux-mêmes. D'habitude, à ce stade, le lutin-joyeux fait pratiquer son rire caractéristique au Père Noël. Oui mais voilà, il s'est assoupi et à son réveil, Père Noël sera sûrement pressé de partir. Une idée saugrenue germa alors dans la tête du petit lutin. Une idée qui ferait sûrement rire le Père Noël au sortir de sa sieste. Après avoir réuni quelques instruments, il s'approcha du vieil homme endormi et commença délicatement à lui couper barbe et moustache à coups de ciseaux et de rasoir. Père Noël rechigna bien un peu mais ne s'éveilla point. Une bonne heure après le dernier coup de rasoir, le vieillard s'éveilla en sursaut pour se rendre compte que le temps lui manquait. Il se rendit en vitesse à son traîneau sans remarquer les quelques coups d'œil moqueurs qui lui étaient adressés. Il s'assura que toutes les étrennes étaient bien chargées, vérifia sa fameuse liste une dernière fois et s'assit aux commandes de son traîneau pour réciter la formule magique du décollage que lui seul connaît.

     

    Pfft!

    Aucun effet… Après la troisième tentative infructueuse, il réalisa que quelque chose n'allait pas. Il se gratta d'abord la tête, pour mieux réfléchir. Il passa ensuite négligemment sa main dans sa barbe blanche… SA BARBE!!!!! Il avait beau se tapoter le visage à deux mains, il n'y trouvait qu'une douce peau d'enfant, lisse comme un bedon de bébé naissant.

     

    Sa colère fut terrible.

     

    Le lutin-joyeux, qui dut avouer sa faute, ne comprenait pas pourquoi le vieux bonhomme n'appréciait pas du tout son nouveau look. Il tempêta tellement qu'on dut convoquer d'urgence le Grand Conseil des petits lutins.

     

    -- Nous avons un sérieux problème, dit le Père Noël à l'assemblée. Je n'ai plus ma barbe et… et… pas de barbe… pas de traîneau… pas de traîneau… pas de Noël… pas de Noël… pas d'étrennes pour les enfants!

     

    La nouvelle eut l'effet d'un pétard à la farine, un gros! Il s'installa un lourd silence. Tous les grelots s'étaient tus depuis longtemps. Devant les mines incrédules, Père Noël commença un drôle de récit.

     

    -- Non mais! Croyez-vous que mes rennes volent parce qu'ils sont aérodynamiques? Vous avez déjà entendu parler de la magie de Noël? Insista-t-il devant le silence persistant. Vous savez cette drôle d'impression que tout est possible pour tout le monde. Cette envie irrésistible de partager. Cette vague de paix. Cet espoir qu'ont les démunis qu'un jour tout va s'arranger et que notre monde sera meilleur…

     

    -- Je ne comprends toujours pas dit le lutin-conseil (grand conseiller du Grand Conseil des petits lutins). Qu'est-ce qui vous empêche de faire votre distribution? Votre traîneau est chargé à bloc et je dois dire que… votre nouvelle allure… ma foi! Ça vous rajeunit quoi!

     

    -- Savez-vous depuis combien de temps je portais cette barbe? Pas de réponse. Après quelques échanges de coups d'œil le lutin-futé risqua timidement :

     

    -- Elle est magique?

     

    -- NON! cria Père Noël elle ÉTAIT magique!

      

     

    -- OOOOOOOOoooooooohhhhhhhhhh!

     

    -- Seulement voilà! Une barbe magique ça ne repousse pas. Un Père Noël ça ne se rase pas. C'est sa barbe magique qui fait voler les rennes et qui permet de répandre la paix et l'espoir sur le monde.

     

    -- Que le grand et gris grelot grelotte gaiement!!! S'exclama le lutin-conseil excédé. Il doit bien y avoir une solution.

     

     

     

    Tous les lutins se mirent immédiatement à la tâche. Le lutin-savant consulta les livres anciens, remonta l'origine des potions et élixirs et finit par trouver une piste pour un remède prometteur. Sur ses instructions, un autre groupe se mit à tisser ensemble un peu de cheveux d'ange, du blanc duvet de colombe et quelques poils les plus blancs de la barbe originale (pour la magie). Le lutin-contrôleur faisait partie d'un troisième groupe qui préparait à l'avance une forte quantité de poudre à lutin à laquelle notre ami ajouta d'autres savant ingrédients nordiques… «  pour faciliter la navigation » dit-il.

    On en saupoudra généreusement la nouvelle barbe en préparation.

    En aussi peu de temps qu'il n'en faut pour dire… « Poils de poussins poussifs pleins de perlimpinpin poussant par paires et pleins de petits replis » on présenta au Père Noël la plus vraie et la plus magique des fausses barbes que le pôle nord ait jamais connue.

     

    Ce soir là, quand Père Noël eut réussi à faire lever son traîneau grâce au concours de sa fausse barbe magique, les lutins restés au sol remarquèrent avec intérêt l'effet de la nouvelle formule sur le nez du renne Rudolph… son nez était rouge et clignotait!

     

    -- Mmm, j'avais prévu que le clignotant rouge serait à l'arrière rumina le lutin-contrôleur. J'ai peut-être forcé la dose pour la poudre! Bof, rien n'est parfait. Ça fera quelques ajustements à apporter pour l'an prochain. Après tout, c'est du rapiéçage de dernière minute. Pour la paix dans le monde et la magie de Noël, ça pourra aller pour cette fois-ci. On devra cependant recommencer à chaque année et mieux jauger l'effet des ingrédients.

     

    Donc…

     

    Maintenant que vous avez partagé mon secret, vous savez que le vrai Père Noël porte une fausse barbe. Vous ne serez probablement pas surpris de voir le Père Noël de votre centre commercial ajuster sa fausse barbe avant de rencontrer les enfants : c'est probablement le vrai Père Noël en tournée de promotion.

     

    Comment savoir ?

     

    Vous pouvez toujours le questionner. Demandez-lui s'il connaît la phrase. Mais oui! Vous savez: «Poils de poussins poussifs pleins de perlimpinpin poussant par paires et pleins de petits replis. »

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :